devis

Bienvenue à toiture-vegetalisee.com

Le procédé de la toiture végétalisée répond aux critères suivants :

  • Un faible poids du complexe
  • Une végétation nécessitant un minimum d'entretien (ni tonte, ni arrosage)
  • Un coût très réduit

L'ensemble du complexe de végétalisation (drainage + tapis précultivés) pèse entre 80 et 150 kg/m² à saturation d'eau pour une hauteur comprise entre 7 et 12 cm. Ces variations correspondent aux différents supports drainants, choisis en fonction des caractéristiques de la toiture.

Descriptif technique

Compte tenu du faible poids du complexe de végétalisation (80 à 150 kg/m² à saturation d¹eau selon le drainage employé), il peut être mis en place sur tous les éléments porteurs : Béton, Tôles d¹acier nervurées, Bois et dérivés, etc.

La plupart des structures portantes peuvent accueillir cette faible surcharge sans être renforcées.

image.jpg

 

La membrane d'étanchéité

Plusieurs types de membranes conviennent à cet usage : les membranes bitumineuses traitées anti-racines, les membranes en PVC (qui sont anti-racines de facto), les membranes en caoutchouc. Tout complexe de végétalisation peut-être posé sans problème sur ces membranes. Dans le cas d’une végétalisation d’une toiture existante, il est indispensable de s’assurer que la membrane a bien des propriétés anti-racines. Si ce n’est pas le cas, il faudra rajouter une couche anti-racines ou refaire l’étanchéité de la toiture avec une membrane adéquate. Pour plus d’information sur les membranes d’étanchéité, vous pouvez visiter le site www.etancheite.com

Le support drainant

Le drainage joue un rôle essentiel dans la réussite d’une toiture végétalisée. En effet, les plantes vivaces (sedums) ne supportent pas l’excès d’humidité. Le support drainant doit donc assurer efficacement l’écoulement et l’évacuation des eaux. Nous préconisons différents supports drainants pour s’adapter aux spécificités de chaque toiture (toits plats ou en pente, stagnation d’eau, climat océanique ou continental, proximité d’autres bâtiments). Les principaux matériaux préconisés sont les suivants : agrégats minéraux (roche volcanique, billes d’argiles ou schiste expansé…) géotextile de drainage plaques de polystyrène alvéolé bacs de drainage et de rétention d’eau Le choix de ces différents supports drainants dépendra de nombreux critères : pente de la toiture situation géographique de la toiture (bâtiment isolé ou adjacent) climat (tempéré ou méridional) surcharge admise sur la toiture ….

Les tapis précultivés

Les rouleaux ont une épaisseur d’environ 3 cm. Ils sont cultivés sur un géotextile qui fait office de filtre. Le substrat de culture a été spécialement élaboré pour la végétalisation des toitures. Sa capacité de rétention en eau et sa perméabilité répondent aux besoins des plantes. La végétation est composée principalement de plantes vivaces. Il s’agit de plantes grasses, les sedums. Ces sedums sont très tapissants et de faible hauteur (maximum 5 cm). Ils fleurissent légèrement (selon les conditions climatiques) en juin et juillet. Quant à la couleur de leur feuillage, elle varie selon les variétés entre le vert et le rouge, au gré des saisons. Ces sedums sont très résistant à la sécheresse et aux fortes gelées. Ils ont également la propriété de se ressemer continuellement, ce qui permet à la toiture d’être toujours entièrement couverte par la végétation. D’autres vivaces et quelques peuvent compléter le mélange. Les tapis précultivés sont généralement livrés en rouleaux de 1 m x 2 m et conditionnés en palette. Il est également possible de livrer les tapis en grandes dimensions : largeur de 1m, longueur de 10 m. Ces gros rouleaux nécessitent un engin de levage pour être manipuler.